HISTOIRES
HYPRAORDINAIRES

Patrick Boutin
illustration de Pascal Dandois

136 pages - format poche

Galerie de portraits, d’humanités disparates, de destins divers. Ce sont des aventures bienveillantes, délicates, même si l’humour noir se glisse quelquefois dans les interstices de ces récits, on ne peut qu’être touché de ces évocations.

En guise de préambule L’on n’a pas tous la chance de vivre des aventures extraordinaires, de côtoyer des personnalités hors du commun, de mener une existence trépidante d’espion, d’aventurier ou de baroudeur, et de pouvoir peut-être un jour marcher sur la Lune… Nous ne sommes pas tous des corsaires ! Dès le matin, l’on peut déjà anticiper ce que sera la journée à venir, au rythme du tic-tac de la pendule. Aussi quelconque que la précédente, elle semble toute tracée ; métro, boulot, dodo ! Pourtant, au-delà de la routine et de l’uniformité des heures qui s’écoulent, d’infimes grains de sable viennent parfois enrayer notre petit train-train — pour le faire dérailler. Il ne serait pas anormal ainsi de se retrouver livré à la volonté de quelque esprit supérieur qui se jouerait de nous comme de marionnettes, pour nous faire vivre épreuves et événements atypiques, tous fondés sur le mécanisme trivial de notre vie millimétrée. Nous serions alors les héros d’une étonnante odyssée, à nulle autre pareille, un périple par-delà le raisonnable, à cause d’un tatouage raté, d’un juron inopportun ou d’une lingette anti-décoloration aux propriétés remar- quables ; soudain changés en hérauts d’une idole païenne nous dictant sa loi, au travers d’un plat de lentilles inattendu, d’une cuillère ensorcelée, d’un greffon inespéré — ou même d’une transsub- stantiation de l’eau en vin ! Mais à quel prix ? Cet esprit, ce nouveau dieu prompt à téléguider notre quotidien si conven- tionnel, ne serait-ce pas tout bonnement une patère ? Rien d’impossible à cela ! Vous vous en rendrez compte ici : le matin, on se lève pour qu’un destin irréel s’accapare notre volonté en transformant les objets ordinaires, vecteurs de quelque malédiction : une cafetière, des bottes, une cacahuète ! L’on ne pourrait échap- per à autant d’obstination pour se nuire avec d’aussi négligeables instruments. Devenus les maîtres de notre destinée, ustensiles et aliments nous régentent, nous desservent le plus souvent. Moult suicides ponctuent ces nouvelles abracadabrantes, jusqu’à une impensable issue temporelle. La mort s’invite : elle est au bout de notre piste. Comme Ichor, peut-être voudrait-elle nous déposséder de notre âme, à en perdre la face, pour mieux la décalquer ? Ces histoires sont incontestablement hypraordinaires ! À l’instar de Saint- Nectaire, le clochard fortuné, je vous souhaite de pouvoir en faire tout un fromage !

Livre de petites nouvelles humaines par Patrick Boutin